Couverture Meurtres pour rédemption

Présentation : Si jeune, Marianne devrait être insouciante et rêver à l'avenir, des projets plein la tête. Mais son seul rêve, c'est la liberté. Car Marianne est en prison. Perpétuité pour cette meurtrière. Indomptable, incapable de maîtriser la violence qui est en elle, Marianne refuse de se soumettre, de se laisser briser par l'univers carcéral sans pitié où elle affronte la haine, les brimades, les coups, les humiliations. La tête haute, toujours. Elle s'évade parfois, grâce à la drogue qu'elle paye en nature, grâce aux romans qu'on lui laisse lire, grâce à ses souvenirs aussi. Grâce au bruit des trains, véritable invitation au voyage. Elle finit par apprendre l'amitié, la solidarité, et même... la passion. Mais sans aucun espoir de fuir cet enfer, hormis dans ses rêves les plus fous. Et puis un jour, l'inimaginable se produit. Une porte s'ouvre au parloir. Trois hommes, trois flics lui proposent un odieux marché, lui offrant une possibilité de quitter ce purgatoire. Mais en échange de sa liberté elle devra tuer pour eux. Des derniers meurtres à commettre… pour rédemption.

Mon avis : 4,5/5

C'est une des raisons pour laquelle j'ai décidé de m'inscrire au Big Challende Livraddict : pour découvrir des livres juste fantastiques. Quelle histoire... Je n'aurais jamais pensé m'attacher autant à Marianne, un drôle de personnage cette fille, qui m'a touché sincèrement. C'est ce qu'elle est : sincère. C'est une grosse claque, énorme celle-là. Le livre nous envoit une bonne remise en question, j'ai versé quelques larmes à certains passages, quelques en sont très violents. En fait, l'auteur arrive parfaitement à décrire les émotions, les ressentis, et ça fait mal. Comment rester inpassible ? Ce n'est pas possible. Impossible de lâcher ce livre, on s'accroche jusqu'à la fin, on souffre avec Marianne jusqu'au bout, on l'accompagne dans ce cauchemard que sont les prisons... Et puis la liberté. En fait, quand on finit ce livre et qu'on regarde notre fenêtre qui elle n'a pas de barreau, on est juste obligé de sortir et de respirer notre liberté. 

 

Logo Livraddict